Les origines de l’Escape Game sont très anciennes !

L’Escape Game, ou Jeu d’Evasion en français, est un jeu qui peut prendre de nombreuses formes, dans des univers très variés.

Le plus ancien d’entre eux est sans doute le labyrinthe : jeu de plusieurs milliers d’années créé en Egypte (à l’origine afin de servir de sépulture aux pharaons), il était notamment prisé par la noblesse et autres notables en Europe pour sa stimulation intellectuelle et pour le cadre qu’il offrait. En effet, la plupart des labyrinthes étaient alors réalisés sous formes de murs végétaux au sein de jardins splendides ornant les palais européens. L’un des plus célèbres est le labyrinthe du château de Versailles.

Le lien avec l’Escape Game est assez évident : il s’agit de se retrouver enfermé volontairement à un endroit, et de tenter d’en sortir. Et aujourd’hui, nul besoin d’avoir du sang royal pour cela.

Après un bond dans le temps et l’espace, nous voici au début du XXe siècle à Londres, où se créent les premières « Murder Parties » au sein d’hôtels prestigieux. Ces jeux inspirés des romans policiers et ressemblant fortement à des Cluedos grandeur nature rassemblent la bourgeoisie de l’époque.

Le but : trouver l’assassin après avoir examiné les différents indices présents sur le lieu du crime et après avoir échangé des informations avec les autres joueurs, chacun ne connaissant qu’une bribe de l’histoire.

Encore une fois, le lien avec les Escapes Games est assez évident : rassembler des indices dispersés dans un lieu donné dans le but de trouver une solution à un problème donné, le tout sous couvert d’une autre identité, ça doit vous rappeler quelque chose.

Dans la même veine, l’essor des jeux de rôle sur plateau dans la seconde moitié du XXe siècle confirme l’intérêt du public pour l’immersion au sein d’histoires hors de notre monde sous les traits d’un personnage fictif. Chacun peut alors se prétendre troll, féé ou elfe, et vivre des aventures insolites et inédites avec ses amis.

Puis vient l’époque moderne, l’ère des jeux vidéo, de la VR, une toute nouvelle façon de s’immerger dans un autre monde. Pirates, chevaliers, extra-terrestres, rien n’est trop gargantuesque pour ce nouveau secteur, qui permet à une génération entière de joueurs de s’évader de son quotidien. Rien ne semble pouvoir concurrencer ce secteur en termes d’immersion.

Mais parmi les FPS (jeux de tirs à la 1e personne), les RPG (jeux de rôle) ou les jeux de simulation, un jeu va inspirer directement la création des Escape Game. Il s’agit de Crimson Room, un jeu de type « Point&click », où l’on doit fouiller une pièce à la recherche d’indices en cliquant avec sa souris.

Ce jeu va inspirer Takao Kato, qui créera alors le tout premier jeu d’immersion en salle (« The Real Escape Game) tel qu’on le connait aujourd’hui. Scénario, énigmes, maitre du jeu (ou Game Master) : tout y est.

“I wondered why interesting things didn’t happen in my life, like they did in books…” – Takao Kato (* »Je me demandais pourquoi des choses intéressantes n’arrivaient pas dans ma vie, comme elles le faisaient dans les livres… » – Takao Kato)

Le succès est immédiat et colossal : en l’espace de quelques année, l’Escape Game a conquis le monde. On dénombre un total de plus de 12 000 enseignes, dont près de 1000 en France.

L’entreprise SCRAP créée par Takao Kato s’en ira à la conquête des Etats-Unis, pendant que la société Parapark s’empare de l’Europe, d’abord en Hongrie, puis au sein des pays environnants. Ses fondateurs ont d’ailleurs lancé une enseigne très connue en France : HintHunt.

Avec le développement toujours plus important des jeux vidéo et de la VR, les Escapes Games se modernisent chaque jour davantage et si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez jeter un coup d’œil ici : Top 15 des meilleurs Escape Games à Paris (escapegame.fr)

Menu